REMONTADA ACTE II !

Publié le 12 mars 2019
Sport et Management

Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets ?

Tout a déjà été dit et écrit sur les déconvenues du PSG :

– Succession de malchances, erreurs d’arbitrage, fatalité qui s’acharne contre l’équipe et le club,

– Manque de rigueur, excès de confiance, non-respect de l’adversaire, suffisance,

– Manque de niaque, fragilité mentale des joueurs dans les matches couperet,

– Mélange des genres, copinage entre le Président, l’entraîneur et les joueurs,

– Etc.

Plus surprenant, j’ai entendu cette explication qui vaut ce qu’elle vaut : Un Président salarié !

Comme si la situation avec un Président actionnaire aurait été mieux gérée…Et comme si, un Président actionnaire aurait une plus grande capacité à se remettre en cause qu’un Président salarié …Car c’est son argent …Que le Président salarié serait plus facile à sanctionner …

Si la question de la sanction, et plus immédiatement celle de la remise en cause, se pose, en l’occurrence les deux sont à mettre dans le même sac…C’est l’actionnaire qui a choisi l’entraîneur …et qui l’a imposé au Président. Les responsabilités sont donc, comme souvent dans ce type de situations, partagées…

Quels enseignements tirer de tout ce qui s’est passé …pour nous les managers de terrain ?

Malgré les investissements (Neymar + Mbappé > 400 Millions…), malgré le changement d’entraîneur (l’Allemand ne fait finalement pas tellement mieux que l’Espagnol…), malgré le soutien des sponsors, du public, des supporters …Cela dysfonctionne toujours autant …Rt l’équipe n’arrive toujours pas à transformer en résultats concrets ni les moyens investis ni ses potentialités … La faute à qui ? Quels enseignements tirer pour nous, les managers de terrain ?

Des fondamentaux non respectés…

Thiago Motta, la sentinelle, toujours pas remplacé, Verratti toujours au bord du carton rouge et jamais une seule fois recadré par la Direction, Rabiot écarté pour d’obscurs motifs d’ego… L’entrejeu est vide …vide.

Qui pour compenser ? Un capitaine timoré (Thiago Siva) et un gardien très très fébrile (Gigi Buffon). Il manque un aboyeur … Un Didier Deschamps en son temps…Cela devait être le rôle de l’entraîneur…Il n’a rien dit. Rien fait non plus. Trop poli. Trop policé. Trop carriériste ? Pas assez latin ?

Blaise Matuidi, reviens !

Une incapacité à attirer les talents autrement qu’en sortant le chéquier …

Paredes (un talent ?) acheté 47 Millions au mercato d’hiver, Verratti n’a pas vraiment ni progressé ni confirmé depuis qu’il est au PSG …Que dire de Meunier ? De Kimpembé ?

Pourtant, l’équipe ne manque pas de talents…Mais ce qui compte à ce niveau c’est la vision, le plan de jeu, la rigueur dans la mise en place et le quadrillage du terrain, l’exécution du plan de jeu en équipe …

On ne peut pas dire au début du match : « Nous sommes confiants. Nous avons un plan de jeu…Nous allons l’appliquer…Il nous faut être rigoureux et patients…Nous allons les faire jouer et ensuite nous allons les contrer…A un moment, il y aura une ouverture qui nous sera favorable …»

Et à la première occasion, tout le monde se rue à l’abordage en ordre dispersé …Et chacun fait ce qui lui plaît …

L’arrière droit (le zig !) devient ailier, le milieu droit (le zag !) devient avant-centre et l’avant-centre, qui ne sait plus où il habite à force de dézoner, devient mauvais lui aussi…

Pauvre Kylian, c’était terrible de le voir ainsi déjouer … A force de zigzaguer…

Qui pour les recadrer ? Le management, tout sauf du copinage …

Imaginez dans vos comptabilités, vos services contrôle de gestion, vos départements trésorerie que chaque matin ce soit open bar… « Je ne fais que ce que j’ai envie …Je ne fais que ce qui me plaît… Ce matin, je n’ai pas envie de comptabiliser des factures… ».Et moi : « Je n’ai pas envie de sortir le tableau de trésorerie….…Je vais aller m’installer au 5ème étage avec les gars et les filles du marketing …Ils sont plus fun…On va bien rigoler …Et en plus là-haut ils ont du coca et aussi le baby-foot… ».

Bien sûr il y aura d’autres matches … Les joueurs sont jeunes, perfectibles. Ils gagneront en maturité…Il ne faut pas désespérer …

Espérons sincèrement qu’il n’y aura pas d’autre REMONTADA ! Marre d’être la risée…En plus contre des Anglais…qui savent chanter la Marseillaise en français …Oh ! Ah ! Cantona !

L’équipe Objectif CASH

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Autres articles sur le même sujet

23 janvier 2024
Sport et Management

Management de Transition : Tout et son contraire ?

Vous êtes tous des acteurs ou des observateurs avisés de notre beau métier qu’est le management de transition… A minima…
11 janvier 2024
Sport et Management

RSE : C’est bien aussi quand les dirigeants d’entreprises lèvent…

Découvrez dès maintenant notre programmation 2024 avec plus de 50 % de nouveautés dans les thématiques traitées … Marre des…
4 janvier 2024
Sport et Management

« Faire des ETIncelles avec les ETI ! »

Ensemble faire de 2024 l’année des ETI … Aujourd’hui, la France compte 5.600 ETI, qui pèsent 33 % de l’export…

Contactez-nous

Vous proposer un parcours client personnalisé adapté à vos besoins pour construire ensemble la réussite de vos missions…

QUEL EST LE PROFIL DE VOTRE ENTREPRISE ?

Contactez-nous

Contactez-nous

01 56 59 09 40

    Être rappelé

    * champ obligatoire