Quel rapport entre l’observation de la nature, la biodiversité et le métier de dirigeant d’entreprises ?

Publié le 30 janvier 2023
Management / Prospective

Je ne sais pas vous mais quand de temps en temps je regarde mon fil d’actualité sur LinkedIn je suis toujours étonné par le nombre croissant d’articles sur la vie animale…

Peut-être que parmi ces articles, certains sont produits ou diffusés par des bobos exaltés mais pas que !

Ci-dessous une pépite parmi d’autres :

« Lorsque quatorze loups ont été relâchés dans la nature dans le parc national de Yellowstone en 1995, les scientifiques n’avaient aucune idée que cela changerait radicalement l’ensemble de l’écosystème du parc.
Il n’y avait pas de loups dans le parc pendant 70 ans, et pendant tout ce temps, le cerf y régnait, ce qui, au fil des années d’élevage incontrôlé (tous les efforts des gens pour contrôler leur population n’ont pas abouti), a causé de graves dommages à la flore locale. Les quatorze loups, bien sûr, ne pouvaient pas manger tous les cerfs, mais ils les ont rendus plus prudents dans le choix des sites de pâturage et en évitant certaines parties du parc. Dans ces endroits, la végétation a commencé à renaître. En six ans, le nombre d’arbres a quintuplé. Des castors sont apparus, qui ont besoin d’arbres pour construire des barrages. Dans les backwaters, les rats musqués, les canards et les poissons ont fait leur apparition. Les loups ont réduit la population de chacals, ce qui a entraîné une augmentation du nombre de lièvres et de souris, qui à leur tour ont attiré des faucons, des furets et des renards dans le parc. Les ours sont venus au parc parce qu’ils étaient capables d’éloigner les loups de leur proie ou de manger leurs restes. Le nombre de baies a augmenté dans le parc.
Mais le plus étonnant, c’est que les loups ont changé le cours des rivières. Leurs chenaux se sont redressés et stabilisés, l’érosion des berges a diminué. Cela s’est produit parce que l’influence des loups sur les cerfs a conduit à la croissance explosive des arbres et de l’herbe le long des rives des rivières, ce qui a conduit à leur renforcement. La géographie même du parc a changé, et tout cela grâce à quatorze loups relâchés il y a moins de vingt ans. »

Plusieurs manières de réagir à cette publication :

  1. Dans un 1er temps on peut se dire : C’est formidable. 14 loups – la précision est étonnante ; nous savons que parmi vous il y a des dirigeants précis – ont suffi pour inverser la tendance et faire de Yellowstone un petit paradis terrestre
  2. Dans un 2nd temps on peut se dire : Cela a pris 20 ans… Moi, dans mon entreprise, les actionnaires, la Direction Générale, ne me laissent pas autant de temps. Nous gérons au trimestre…

Les bienfaits de LA solution seraient annihilés par nos modes de gouvernance …et aussi notre âpreté aux gains …rapides ?

Il y aurait bien une autre solution possible …

On découpe le parc Yellowstone, la planète, en sous parties : une partie pour les cerfs, une autre pour les castors, une autre pour les chacals, etc. Il s’agirait de recréer des zoos ou des refuges ?

Il en va de la vie des animaux comme de celle des entreprises …

Certaines entreprises vont privilégier une logique d’indépendance, d’autres une logique de domination ou de prédation, d’autres enfin, peut être les plus efficaces et les plus résilientes, n’ont qu’un seul but : vivre en symbiose avec leur écosystème.

Vivre en symbiose avec son écosystème cela signifie bien se connaître, se faire confiance, trouver les bonnes alliances…

Vouloir tout croquer, tout adresser, tout dominer dans un marché peut coûter très cher en termes de marges et de trésorerie…

Vouloir toujours privilégier l’indépendance peut nous conduire à nous refermer sur nous-même, nous empêcher de saisir des opportunités, voire nous scléroser…

Voilà pourquoi en définitive les dirigeants d’entreprises ont intérêt à observer la nature…

Les entreprises, comme tous les êtres vivants, sont fragiles …Elles naissent, vivent et se développent selon des équilibres fragiles …

Ces sujets vous intéressent ?

N’hésitez pas à vous inscrire à notre prochain petit déjeuner « DAF et RSE » :

Attention le nombre de places est limité à chaque fois. Il est préférable de vous inscrire.

L’équipe Objectif CASH

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Autres articles sur le même sujet

23 janvier 2024
Management / Prospective

Management de Transition : Tout et son contraire ?

Vous êtes tous des acteurs ou des observateurs avisés de notre beau métier qu’est le management de transition… A minima…
11 janvier 2024
Management / Prospective

RSE : C’est bien aussi quand les dirigeants d’entreprises lèvent…

Découvrez dès maintenant notre programmation 2024 avec plus de 50 % de nouveautés dans les thématiques traitées … Marre des…
4 janvier 2024
Management / Prospective

« Faire des ETIncelles avec les ETI ! »

Ensemble faire de 2024 l’année des ETI … Aujourd’hui, la France compte 5.600 ETI, qui pèsent 33 % de l’export…

Contactez-nous

Vous proposer un parcours client personnalisé adapté à vos besoins pour construire ensemble la réussite de vos missions…

QUEL EST LE PROFIL DE VOTRE ENTREPRISE ?

Contactez-nous

Contactez-nous

01 56 59 09 40

    Être rappelé

    * champ obligatoire