La Tour de Babel !

Publié le 12 mars 2020
Management / Prospective

Vous avez dit intelligence collective ?

Comment se fait-il que ce récit, écrit en Mésopotamie vers – 600 avant JC, par des contemporains de la chute des empires assyrien puis babylonien soit aujourd’hui confirmé par tout un courant de la pensée scientifique ?

Bâtir sur du sable ?

Deux théories s’opposent.

D’un côté la pensée unique, l’autoritarisme (le nombre, la foule livrée à elle-même ne produit rien de bon) voire le totalitarisme. De l’autre la diversité. Nous parlerions aujourd’hui de management participatif.

Dans la 1ère catégorie nous aurions tendance à classer Donald Trump et son « I ALONE can fix it ! ». Même si on a du mal à croire que ses tweets sont tous à prendre au 1erdegré. Il doit bien y avoir un 2d degré quelque part …Il doit bien y avoir des personnes qualifiées autour de lui …Il ne peut gérer ni « réussir » tout tout seul ?

Dans la seconde catégorie nous avons tous ces courants de pensée qui font la promotion du QI émotionnel, une forme d’intelligence tournée vers l’autre, faite d’écoute et de bienveillance. La même forme d’intelligence qui a conduit l’homme il y a des milliers d’années à survivre dans la savane face à des lions et autres bêtes féroces … Puis à sortir de la grotte, à s’unir et à s’organiser pour chasser la mammouth …

Emile Servan-Schreiber, praticien et chercheur diplômé en mathématiques appliquées et en psychologie cognitive a développé toutes ces théories dans plusieurs ouvrages. Deux choix s’offrent à nous pour le management au quotidien :

– Un management vertical (TOP DOWN) qui convient à des équipes peu autonomes, qui le plus souvent attendent tout du chef, notamment qu’on leur dise ce qu’elles doivent faire à chaque instant

– Un management plus éclairé, faisant la place à l’expression de la différence voire de la confrontation des idées ou des opinions, qui convient à des personnes qui réfléchissent par et pour elles-mêmes, qui n’attendent pas tout de leur hiérarchie, qui prennent des risques et des initiatives…

Les deux systèmes ont fonctionné dans l’histoire. Les deux systèmes fonctionnent. Il n’y a pas un modèle qui supplante l’autre. Chacun des modèles correspond à des situations précises. A une époque …Chacun des modèles a pu démontrer sa performance dans un certain contexte.

Le théorème de la diversité ou l’injonction de la diversité ?

Ce qui est certain c’est qu’aujourd’hui dans la société, dans les entreprises, les personnes sont de plus en plus éduquées, informées en temps réel. Elles aspirent à prendre en main leur destin…quelle que soit la singularité de celui-ci …

La diversité, elle passe dans un premier temps, par plus de femmes dans les CODIR, plus de femmes en politique, plus de femmes dans les postes de management. Il n’y a rien de pire que d’aller dans une réunion pour simplement écouter quelqu’un qui est certain …d’avoir raison ou s’écoute parler. Quelqu’un qui n’accepte aucune contradiction, qui n’écoute pas …

Libérer la parole du plus grand nombre, faire s’exprimer la diversité des opinions, s’écouter en réunion même si l’on n’est pas d’accord avec l’opinion des autres contribue à prendre de meilleures décisions.

Oui mais si dans le lot, une personne exprime une idée farfelue ? Hors sujet ?

Plus il y a de divergences d’opinions exprimées moins il y a d’erreurs.

14 étudiants qui parient sur les résultats d’une expérience scientifique valent mieux qu’un expert.

Les erreurs des uns corrigent les erreurs des autres. L’intelligence collective c’est d’abord une soustraction d’erreurs …

Une personne seule a tendance à se tromper en moyenne de 5 %. Statistiquement, un groupe de 20 à 30 personnes où l’on parle librement (y compris sur un sujet technique à propos duquel personne n’a d’expertise particulière) et où l’on s’écoute, va avoir tendance à réduire la marge d’erreur à 0,5 %. J’entends beaucoup de chefaillons penser tout haut ou répondre : « Dans notre activité se tromper de 5 % c’est pas très grave …. Il y a un plus grand risque à perdre le pouvoir qu’à avoir des prévisions justes… »

J’entends aussi d’autres dire que gouverner c’est aussi prévoir ? Quid des prévisions quand on n’a pas de données ?

#BBD0E0
»

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Autres articles sur le même sujet

24 novembre 2022
Management / Prospective

Il en va du management de transition comme de la…

Vite ! Précipitez-vous ! Cette exposition est formidable ! En quelques salles et quelques dizaines d’œuvres nous comprenons l’évolution dans les thèmes et…
15 novembre 2022
Management / Prospective

Le cinéma nous livre régulièrement des leçons de management !

Des leçons de vie tout court ?   Avec « Sans filtre » film primé à Cannes en 2022 et « Reprise en main »…
25 octobre 2022
Management / Prospective

French Tech : Plus souvent mulets que licornes !

Dans son édition du Dimanche 16 Octobre 2022, le Journal Du Dimanche, sous la plume de Sylvie ANDREAU, récapitule un…

Contactez-nous

Vous proposer un parcours client personnalisé adapté à vos besoins pour construire ensemble la réussite de vos missions…

QUEL EST LE PROFIL DE VOTRE ENTREPRISE ?

Contactez-nous

Contactez-nous

01 56 59 09 40

    Être rappelé

    * champ obligatoire