La peur de la liberté !

Publié le 16 avril 2019
Management / Prospective

Quelle est la question que l’on nous pose le plus fréquemment sur le management de transition ?

« Comment se porte de marché du management de transition ? »

Acteurs depuis plus de 15 ans nous sommes toujours embarrassés pour répondre. Parce que si nous sommes l’un des acteurs de ce marché, ce marché existe-t-il ? Comment le quantifier ? Comment évaluer ses évolutions dans le temps ?

A l’instant T c’est facile de répondre à la question. D’expliquer ce que les clients nous demandent …Mais qu’en sera-t-il demain ?

Les missions que nous confient nos clients sont tellement diverses :

– Remettre d’équerre la comptabilité dans la filiale d’un grand groupe au Nigeria

– Aider une autre au Mexique à mettre en place SAP

– Elaborer un cahier des charges pour un outil de BI à installer dans une ETI et ses 20 filiales

– Prendre en charge un projet de centralisation de la trésorerie dans une société du SBF 120

– Remplacer au débotté un Directeur Financier dans la filiale marocaine d’un groupe international

– Déployer une équipe de Contrôleurs de Gestion Industriels dans plusieurs sites en Allemagne

– Accompagner le Directeur Général d’un Family Office dans sa recherche de financements

– Sécuriser un contrôle fiscal et douanier au Mali

– Etc.

Il s’agit à chaque fois d’opérationnel. De faire fonctionner des organisations avec des gens blessés, qui ont peur de mal faire ou peur de perdre leur job. Mais qui sont toutes des personnes sur qui on compte pour faire. La seule manière pour réussir : faire avec ces personnes ce qui nécessite souvent au préalable de donner la parole aux muets. Aux sans voix. Ceux qui font et qui n’ont pas de temps pour « blablater ».

Difficile donc de tirer une moyenne ou une médiane. Difficile de tirer des enseignements pour l’avenir. La vérité d’aujourd’hui n’est pas celle de demain.

Mais si cette question n’a pas de réponse elle mérite toutefois d’être posée …

Elle révèle les peurs de celui ou de celle qui la pose. Que va-t-il m’advenir dans deux mois, dans trois mois quand ma mission sera terminée ? Que va-t-il se passer si le client change d’avis à mi-parcours sur le projet ? Ma mission va-t-elle s’arrêter brutalement ? Le marché du management de transition, s’il existe, me procurera-t-il rapidement une autre mission ?

Et aussi, question subsidiaire : La complexité de la situation dans laquelle je réalise ma mission me procure un avantage mais la liberté de parole et d’action dont je dispose de par ma posture de manager de transition a-t-elle un coût ?

Ce coût, la précarité, la peur de l’avenir sont-ils insurmontables ? Comment rester zen face à un futur aussi incertain ?

Une seule réponse : La confiance et la combativité !

Confiance en soi d’abord ! Les managers de transition ne sont pas des « perdreaux de l’année ». Ils ont de l’expérience. Ils savent que leur expérience est utile. Confiance en ses partenaires également. Savoir choisir des cabinets qui sont responsables.

La liberté ne peut aller sans la responsabilité. Bien choisir ses partenaires. Savoir faire preuve de discernement entre les différents acteurs. Chez Objectif CASH nous avons depuis 15 ans fait travailler plus de 160 managers en mission. Nous avons fidélisé au fil des années un noyau dur de 35 / 40 managers avec lesquels nous enchaînons les missions. Existe-t-il un profil type ?

Tout sauf des mystiques …

Les pieds dans la glaise. Le concret. Le terrain. Pas que des missionnaires. Pas que des mercenaires non plus…

Ambassadeurs du monde à l’intérieur de notre monde…

Que peuvent bien avoir en commun les managers de transition avec Carlo Levi ?

Tous les temps sont contemporains !

La pensée du peintre, de l’écrivain, du poète, du philosophe persiste dans cette idée que tous les temps sont contemporains. Que le monde est fait de confrontations de réalités actuelles et très anciennes. Et que ceux qui s’en sortent le mieux …les héros …sont ceux qui ont cette capacité à saisir tous les temps comme contemporains.

« A Rome on entend rugir les lions ! » Sinon on ne comprend pas l’Italie…

Les managers de transition en charge de la conduite du changement : des managers qui comprennent l’histoire et aussi …la préhistoire ! Sans archaïsme. La préhistoire au sens où elle est le surgissement d’un phénomène. C’est tout l’intérêt d’être présent dans la mission. Etre en face du surgissement du phénomène. « A Lascaux, à Chauvet, la préhistoire est plus présente et plus actuelle que toute histoire ou préhistoire ».

Carlo Levi, les managers de transition considèrent toute réalité comme préhistorique. Chaque mission est un point de surgissement possible.

Encore faut-il écouter, observer, faire preuve de curiosité … Surtout na pas être blasé. Jamais blasé.

Nous avons besoin de témoins. Les managers de transition sont aussi là pour témoigner que ce surgissement est possible.

Des témoins d’un autre monte dans notre monde…

C’est alors que le management de transition devient un émerveillement de l’instant. Mélange de goût de l’autre et de curiosité de l’instant. Dépasser la notion d’étranger, faire abstraction du bruit, témoigner et aussi agir.

Témoins et pas …prophètes !

Les gens qui prennent un ton de prophète (par exemple les consultants) sont souvent antipathiques. Témoins de comment faire les choses. Dans quel ordre enchaîner les tâches …Et comme il ne suffit pas de dire, ils font …

Comment ne pas se réjouir que deux plus grands écrivains italiens du XXème siècle n’étaient pas – au point de surgissement – des écrivains ? Mais des observateurs et des témoins. Carlo LEVI (1902-1975 ; Le Christ s’est arrêté à Eboli, etc.) était médecin et peintre. Primo LEVI (1919-1987 ; Si c’est un homme, etc.) était chimiste.

Témoins que la peur de la liberté crée le besoin d’être asservi.

La peur sous toutes ses formes. La peur de la liberté, la peur de l’autonomie, la peur de se prendre en charge. La peur, cette passion triste se diffuse et alors…l’idole apparaît. Le leader charismatique ou providentiel, les statuts, les titres ronflants, le VP ceci, le VP cela, les procédures et les processus, le budget, le reporting pour le reporting, l’asservissement par l’abrutissement de la tâche, la conformité, la compliance … Il existe tellement de formes d’idoles dans les groupes et dans les entreprises …

Oui c’est possible d’être témoin d’un autre monde dans notre monde…

De témoigner aux petits, aux sans voix, que c’est possible. Qu’ensemble on va y arriver… Que chaque moment vécu ensemble est la préhistoire du moment suivant.

Témoins je vous dis. Libres surtout. Et aussi un peu médecins, peintres et chimistes…

L’équipe Objectif CASH

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Autres articles sur le même sujet

6 décembre 2022
Management / Prospective

Optimisez vos budgets avec le management de transition !

« Les choses mystérieuses ne s’expliquent que par des choses plus mystérieuses encore. » Jean Ray Cette maxime va comme un gant…
24 novembre 2022
Management / Prospective

Il en va du management de transition comme de la…

Vite ! Précipitez-vous ! Cette exposition est formidable ! En quelques salles et quelques dizaines d’œuvres nous comprenons l’évolution dans les thèmes et…
15 novembre 2022
Management / Prospective

Le cinéma nous livre régulièrement des leçons de management !

Des leçons de vie tout court ?   Avec « Sans filtre » film primé à Cannes en 2022 et « Reprise en main »…

Contactez-nous

Vous proposer un parcours client personnalisé adapté à vos besoins pour construire ensemble la réussite de vos missions…

QUEL EST LE PROFIL DE VOTRE ENTREPRISE ?

Contactez-nous

Contactez-nous

01 56 59 09 40

    Être rappelé

    * champ obligatoire