Confinement / Déconfinement : Le télétravail est-il la solution pour un déconfinement « progressif » ?

Publié le 7 mai 2020
Management / Prospective

Le télétravail viendra-t-il à bout de la notion même d’entreprise ?

Quid des managers de transition en mission ?

A partir de Lundi le monde va se diviser en deux catégories : celles et ceux qui retournent masqués au front et celles et ceux qui poursuivent en télétravail…Principe de précaution…Jusqu’à quand ? Nous verrons…

Le télétravail : Beaucoup y ont pris goût. Pandémie oblige.

A la fin…nous serons tous en télétravail mais il n’y aura plus une seule entreprise …

C’est ce que prédisent déjà certains. Quels sont les enjeux et les risques ? Et surtout quelles solutions pour ne pas en arriver là ?

Rappel des épisodes précédents : Déjà dans les années 1990 …

Le télétravail, appelé aussi home office c’est plus chic, ne date pas d’hier. Dès le premier choc pétrolier il est devenu un sujet de politique publique et d’aménagement du territoire. A l’époque il ne s’agissait pas encore d’améliorer la vie des gens… encore moins de faire le bonheur des gens en entreprise…mais plutôt de réduire les déplacements. Gouvernements et entreprises ont commencé à imaginer un télétravail hors des bureaux, mais loin du domicile. En périphérie des villes et aussi dans les quartiers d’affaires. « Construire les villes à la campagne… » avait dit Alphonse ALLAIS . A coup de subventions, dans les années 90, des sortes d’espaces de coworking ont été construits abritant des bureaux partagés par des salariés de différentes entreprises. Outre le fait que ces espaces sont restés vides, l’impact sur les déplacements et donc la pollution n’a jamais pu être prouvé. De nombreuses personnes profitant de ne pas devoir se rendre sur leur lieu de travail pour aller …se promener ailleurs. Adieu la décongestion du trafic routier !

2020 : Le COHID 19 mieux que la Cop 21 ?

Trente ans ont passé. En plus du virus, deux choses ont changé. Le dérèglement climatique est là. Internet également.

Selon la Direction de la Statistique du Ministère du Travail, jusqu’au 17 Mars 2020, le télétravail (en dehors des locaux de l’entreprise ; pas forcément chez soi) concernait en France environ 2 Millions de salariés mais n’était pratiqué que quelques jours par ci par là. Aujourd’hui certains évoquent déjà un potentiel de 12 Millions de salariés …

D’autres plus raisonnablement parlent de 10 Millions de salariés : 4 Millions dans le privé et 6 Millions dans le public.

Les freins à la généralisation du télétravail …

Inventaire à la Prévert …

– La formation des équipes, notamment des managers.

– L’attachement des salariés à leur entreprise ( le phénomène « J’aime ma boîte ») et aussi l’attachement des gens à leurs collègues, aux discussions autour de la machine à café, etc.

– La politique interne : Le risque d’éloignement du chef / des chefs et de « radio moquette » … « Loin des yeux, loin du cœur… »

– Les surcoûts informatiques, la protection des systèmes d’information, la sécurisation des données (*)…

– La protection de la vie privée des salariés

– Etc.

La crise liée au coronavirus ne lève pas tous les freins mais en lève un certain nombre…

La généralisation du télétravail …Une opportunité de transformer l’entreprise …et de refonder les organisations si l’on considère le télétravail non comme une contrainte ponctuelle mais comme un phénomène dynamique.

Le télétravail : Tout sauf un salarié qui reste tout seul chez lui !

Quelques exemples de sujets à repenser dans nos organisations :

– Le salarié avait sa place au bureau. Il doit retrouver sa place dans une organisation basée sur le télétravail… Tant en ce qui concerne l’accès aux informations, à sa hiérarchies, à ses collègues, au service informatique et aussi au service Ressources Humaines …

– Le management ne peut plus être autoritaire …Cela ne fonctionnerait plus en mode télétravail. Des personnes pourraient décrocher et quitter l’entreprise ; avec à la clé des pertes de compétences …ce qui peut être très gênant dans des entreprises de type PME / ETI où il y a beaucoup d’informel et où les processus ne sont pas encore tous ni écrits ni documentés …

Avec la généralisation du télétravail de nouveaux risques menacent la cohésion de l’entreprise …

Vous en avez tous déjà fait l’expérience. Vous organisez dans votre service une visio-conférence. Il s’agit d’installer ZOOM, la nouvelle appli de partage. Au moment de lancer la visio-conférence, il manque des personnes. « Problèmes informatiques … » disent-elles pour se justifier et masquer la fracture générationnelle entre ceux qui maitrisent les nouvelles technologies, voire en raffolent, et les autres. Les laissés pour compte …

Le télétravail : Amplificateur des inégalités dans l’entreprise ?

Vers un risque de fracture sociale ? Une entreprise à deux vitesses ?

Tous les métiers, par nature, ne peuvent s’exercer en télétravail…Cela pourrait rapidement tourner à une nouvelle « lutte des classes » entre ceux, souvent moins bien rémunérés mais obligés de travailler pendant la pandémie (caissiers dans les supermarchés, magasiniers dans les entrepôts, employés de banque, postiers, chauffeurs routiers, livreurs, etc.) et les cols blancs (« ces planqués bien au chaud au siège, à la maison ou encore, pour ceux ayant bravé les règles strictes du confinement, dans leur résidence secondaire à l’Ile d’Oléron… »).

De même, quid des salariés avec des enfants confinés également ? Si les salariés et les enfants doivent travailler dans des logements exigus et pas adaptés ? Quid de la scolarité des enfants squattant la cuisine pour faire leurs devoirs ? Les inégalités se cumulent ?

Donc beaucoup de choses à repenser et surtout à réorganiser pour que le « vivre ensemble en période de confinement ou pas » soit … possible mais surtout vivable …dans la durée.

Quid des managers de transition ? « Télétravail » ou « Présentiel » ?

Par définition, nous nous adaptons aux circonstances et aux contraintes des entreprises qui nous confient des missions.

Actuellement :

– 20 % des missions se poursuivent en « présentiel » uniquement

– 30 % des missions se poursuivent en « télétravail » uniquement

– 50 % des missions se poursuivent en un mix « présentiel » et « télétravail ».

Le déconfinement, nous verrons …après. C’est-à-dire dès Lundi ! Cela se précise …

Pour l’heure, une pensée à vous tous, à vos familles et à vos collègues…

Prenez soin de vous et de vos proches

L’équipe Objectif CASH

(*) Sécurisation des données : Nous les Français nous avons tendance à râler …Rien ne se fait assez vite, etc. Concernant la souveraineté des données, les choses s’organisent petit à petit. Nous n’en sommes qu’au début. Outre « OVH Cloud » qui a développé des offres cloud franco françaises, nous apprenons ces jours ci qu’un autre champion 100 % Français de la technologie (Dassault Systems) a développé une offre à 37,5 Euros par personne et par mois qui donne accès à une solution souveraine. Concrètement il s’agit d’une plateforme avec des services comme la messagerie, la gestion de documents, des outils collaboratifs qui garantit la territorialisation des données. A investiguer ?

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Autres articles sur le même sujet

6 décembre 2022
Management / Prospective

Optimisez vos budgets avec le management de transition !

« Les choses mystérieuses ne s’expliquent que par des choses plus mystérieuses encore. » Jean Ray Cette maxime va comme un gant…
24 novembre 2022
Management / Prospective

Il en va du management de transition comme de la…

Vite ! Précipitez-vous ! Cette exposition est formidable ! En quelques salles et quelques dizaines d’œuvres nous comprenons l’évolution dans les thèmes et…
15 novembre 2022
Management / Prospective

Le cinéma nous livre régulièrement des leçons de management !

Des leçons de vie tout court ?   Avec « Sans filtre » film primé à Cannes en 2022 et « Reprise en main »…

Contactez-nous

Vous proposer un parcours client personnalisé adapté à vos besoins pour construire ensemble la réussite de vos missions…

QUEL EST LE PROFIL DE VOTRE ENTREPRISE ?

Contactez-nous

Contactez-nous

01 56 59 09 40

    Être rappelé

    * champ obligatoire