CFO : Le Baromètre VRAI !

Publié le 17 janvier 2019
Finance / Gestion

Les CFO accélèrent en 2019 ! Oui mais dans quelle direction ?

Chaque année à la même époque tout le monde essaie de prédire l’avenir et d’imaginer ce que la nouvelle année va nous apporter. Chacun y va de sa parole performative. Chacun cherche à résumer sa pensée (ou ce qu’il a à vendre) par un slogan …

2019 sera selon les uns ou les autres « l’année de la transformation » ou l’année du « CFO agile » ou encore l’année du « CFO augmenté ».

Plus novateur ou innovant je viens de participer à une réunion où l’on parlait du « CFO instantané ».

Pourquoi pas le « CFO lyophilisé » ou encore le « CFO sachet de thé » ?

Définition pour les incultes (comme moi !): Le CFO instantané c’est celui qui met de manière instantanée et continue à la disposition des opérationnels des informations utiles sur leurs métiers…

Fini les problèmes de clôtures comptables, de serveurs qui plantent, d’intégration de fichiers, d’OD, de comptables qui traînent les pieds, de bourrages à l’imprimante, d’arrêts de maladie ou encore de crêpages de chignons entre la comptabilité et le contrôle de gestion … Ou a minima cela ne concerne plus le « CFO instantané » … Il délègue à ses équipes …

Le CFO instantané (sourire Gibbs ou pas) est comme en lévitation au-dessus des problèmes quotidiens de la vie de l’entreprise…

Les chiffres de l’étude confortent cette tendance …

41 % des CFO se définissent désormais comme des « Contributeurs dans un rôle de conseil » auprès des Directions

29 % des CFO se définissent comme des « Experts appréciant être consultés » pendant les phases clés…

19 % des CFO se définissent comme des « Acteurs majeurs » prenant part aux décisions stratégiques …

11 % seulement des CFO se définissent comme des « Leaders » garants de la stratégie

La mort annoncée du « CFO un peu bourrin » qui fonce tête baissée ?

Quid des grands équilibres financiers ? Du respect des covenants ? Quid de l’analyse de la performance des investissements ou des projets ?

Personnellement j’ai deux remarques sur les statistiques ci-dessus :

– Soit il y a un problème d’échantillon dans l’étude => pour augmenter le nombre de répondants on a pris en compte dans les calculs des questionnaires remplis par des consultants (ils sont nombreux à graviter dans les réunions de CFO)

– Soit il y a un problème de fond => le CFO regarde cela de très loin voire il ne regarde pas les chiffres trop concentré qu’il est sur les processus => On courre a la catastrophe car le CFO en lévitation ou dans sa tour d’ivoire est par définition loin du terrain, loin des réalités….

Pour mémoire : Personnellement je connais plein de CFO proches du terrain et de leurs équipes qui ne sont pas du tout des « bourrins »

L’injonction des cabinets de conseils !

Tous les cabinets de conseils que je connais sont 1/ à la rue 2/ cherchent des trucs à vendre.

Tous les cabinets de conseils que je connais racontent la même histoire à propos des CFO :

– La Finance a pris du retard dans le digital par rapport aux services Marketing et Ressources Humaines

– Les CFO (de ma génération ; je ne sais pas pour la vôtre) n’ont rien compris au digital … Les « vieux de la vielle » veulent tout contrôler …tout voir dans la comptabilité, ne croire que la compta…Alors que dans le monde d’aujourd’hui il faut être capable de se projeter rapidement, de tester des choses à partir de données incomplètes ou pas 100 % fiabilisées (y compris à partir de données récupérées dans d’autres sources que celles produites dans l’entreprise… récupérées sur le net ils veulent dire…) Quid des Fake news ?

– La grande tendance c’est le côté instantané (quid de l’analyse ? de la prise de recul ?)

– Les services informatiques (les « semelle crêpes » ils les appellent) sont largués eux aussi => Mais pas de souci nous avons la solution => Vive le cloud !

Vous avez tous entendus ce ronronnement des cabinets de conseils …

Evidemment que les CFO ont à progresser dans les nouvelles technologies, dans le lâcher prise et aussi dans l’intégration dans leurs analyses / reporting de données de marchés exogènes à l’entreprise (et pas seulement de données issues de la comptabilité).

Mais comparer en permanence les CFO au Marketeux « en baskets avec des chemises à fleurs » ou aux RH « toujours happy et bienveillants » n’est-ce pas un peu réducteur ?

La Responsabilité du CFO est différente de celle de ses collègues. Pas supérieure. Différente. Pas inférieure non plus.

Exemple de cette semaine tiré du terrain :

Quand dans un Groupe de 670 Millions d’Euros de CA toute la communication a consisté depuis des mois à annoncer que l’on franchirait le cap du Milliard en 3 ans et qu’avec l’effet non anticipé de l’application des normes IFRS le CA passe subitement de 670 Millions à 535 Millions … Qui s’y colle ? Qui pour rentrer dans les détails ? Qui pour analyser les marges et répondre aux questions pressantes et néanmoins légitimes des investisseurs (qui se sentent floués) parce que Milliard ce n’est plus en 3 ans qu’on va le faire mais en 5 … Si on le fait un jour …Et que pendant ce temps-là, le CFO Groupe est occupé à mi-temps par des projets de transformation digitale …qui ne concernent en fait qu’une quinzaine de comptables fournisseurs …

Le CFO pourra bien sûr tester ici ou là telle ou telle approche …Mais si son patron lui demande d’analyser la rentabilité de telle ou telle usine / tel ou tel site de production peut-on se contenter de « tests » ou « d’approximations dans les chiffres » si à la fin de la journée des gens vont perdre leur emploi ?

De même quid des règles de confidentialité ? Quid des sociétés cotées ? Quid des concurrents ? Travailler avec des données financières sur tous les sujets de l’entreprise en mode « atelier » ou en « mode projet » avec des équipes pluridisciplinaires dans des espaces de co-working ….est-ce bien raisonnable ?

Acheter ou céder telle ou telle entreprise. Ouvrir ou fermer une filiale. Lancer ou abandonner un nouveau projet …ne sont pas des jeux. Ni des trucs à faire « sur un pouf près de la machine à café entre deux parties de babyfoot »…On ne fait pas des simulations ou des calculs de profitabilité pour s’amuser. Après les analyses chiffrées il y aura des discussions, des décisions…Celles-ci peuvent avoir des conséquences graves et durables …

L’argument massue pour culpabiliser les CFO qui résistent à la tentation de devenir des « CFO High tech instantanés » qui travaillent assis sur une seule fesse !

A bout d’arguments les cabinets de conseils sortent leur statistique massue sur la méconnaissance par les CFO Français de l’écosystème des start up … Selon l’étude plus de 78 % des CFO interrogés méconnaîtraient l’environnement des start up …

Quel est le rapport avec exercer son métier de CFO professionnellement c’est-à-dire avec rigueur et honnêteté ?

Tous ces sujets vous passionnent.

Vous souhaitez faire le point sur votre métier de CFO.

Vous souhaitez échanger entre professionnels sur LE BAROMETRE VRAI DES DIRECTEURS FINANCIERS !

Rejoignez-nous à l’occasion de notre petit déjeuner sur le thème « 2019 : LES CFO VUS PAR LES CFO ! » mardi 29 janvier à 8h15 chez Objectif CASH

Attention le nombre de places est limité. Il est préférable de vous inscrire à l’avance…

David BRAULT

Directeur Associé

Objectif CASH

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Autres articles sur le même sujet

24 novembre 2022
Finance / Gestion

Il en va du management de transition comme de la…

Vite ! Précipitez-vous ! Cette exposition est formidable ! En quelques salles et quelques dizaines d’œuvres nous comprenons l’évolution dans les thèmes et…
15 novembre 2022
Finance / Gestion

Le cinéma nous livre régulièrement des leçons de management !

Des leçons de vie tout court ?   Avec « Sans filtre » film primé à Cannes en 2022 et « Reprise en main »…
25 octobre 2022
Finance / Gestion

French Tech : Plus souvent mulets que licornes !

Dans son édition du Dimanche 16 Octobre 2022, le Journal Du Dimanche, sous la plume de Sylvie ANDREAU, récapitule un…

Contactez-nous

Vous proposer un parcours client personnalisé adapté à vos besoins pour construire ensemble la réussite de vos missions…

QUEL EST LE PROFIL DE VOTRE ENTREPRISE ?

Contactez-nous

Contactez-nous

01 56 59 09 40

    Être rappelé

    * champ obligatoire