Manager de Transition : Qui suis-je ? (2ème partie)

Publié le 1 octobre 2020
Management / Prospective

Faire éclater la vérité brute ?  

Chaque année après le break de l’été, nous vous proposons une session de nos Portes Ouvertes du Management de Transition. Cette année, la faute aux circonstances, ou plutôt grâce aux circonstances, certains d’entre vous vont y échapper… Ci-dessous un résumé de ce que nous aurions pu dire si les circonstances, bla, bla, bla, …

Dans notre monde souvent trop réglé, chaque nouvelle mission de management de transition est l’occasion d’apporter un regard nouveau sur une situation, si possible de la clarifier. De repousser les limites du flou.

Faire éclater la vérité brute…

« Dans mon ancien job, j’avais des difficultés à me faire entendre de mon N + 1 et du top management en général. Ils étaient trop souvent dans le déni. Je produisais des tableaux clairs sur la situation. Ils ne voulaient pas les voir. A la fin, avec mes équipes, nous ne produisions même plus certaines analyses pour éviter de déplaire à la Direction. Nous nous autocensurions en quelque sorte … Dans le management de transition je pourrai dire la vérité brute ! »

Manière de voir, manière de dire… D’un côté fini le N + 1 chefaillon ou pas. Fini les dénis ou pas …

De l’autre côté, il y a le réel. Avec ses faits et ses chiffres. Les chiffres sont souvent têtus …

Toute vérité est-elle bonne à dire ? Quelle différence entre la vérité « brute » et la vérité « nette » ?

La même différence qu’entre « vérité » ou « contre-vérité » ?

Prenons l’exemple dans la trésorerie (exemple qui nous est cher chez Objectif CASH) d’un côté il y a la « trésorerie brute » qui dit quelque chose et de l’autre la « trésorerie nette » qui dit autre chose ? Dans ce cas que faut-il dire ? Tout dire ? Ne rien dire ? Et de quelle vérité parle-t-on ? Celle du Lundi ? Celle du Jeudi ? Des fois entre les deux, à deux ou trois jours d’intervalle, tout change dans l’entreprise …

Vous avez dit « dire la vérité » ?

Evidemment qu’en tant que prestataire de services il n’y a pas d’autre solution que de dire la vérité à son client. Mais il y a un moment et une manière de le faire. Nous ne sommes pas trop de deux souvent pour le faire …

De quelle vérité parle-t-on dans le management de transition ?

Nous, chez Objectif CASH, nous ne travaillons que pour des grands groupes, des ETI ou des PME/PMI adossées à des fonds d’investissements. Nos interlocuteurs sont généralement surqualifiés et surinformés. Des dirigeants de haut niveau qui ont pour habitude d’anticiper. De temps en temps ils peuvent avoir quelques petits trous dans la raquette mais globalement « aucune vérité » que nous aurions à leur révéler sur telle ou telle situation dans leur entreprise ne serait ni taboue ni une surprise à 100 %. Nous sommes entre « sachants ». Donc dans nos missions il ne s’agit jamais d’exhumer du fin fond d’on ne sait où une vérité absolue ou même relative. Nos interlocuteurs chez nos clients sont avisés. Ils voient ce qui se passe dans toutes leurs filiales et sont capables de réaliser eux-mêmes le benchmark, ils lisent la presse, suivent l’actualité, échangent avec leurs pairs etc.

Donc le sujet est moins d’exhumer une vérité qui aurait été cachée, voire enfouie ou tue, mais plutôt de l’objectiver par des faits et des chiffres précis, de faire en sorte qu’un cercle plus large l’apprivoise et se l’approprie, que ce cercle plus large soit apaisé par rapport à l’expression de celle-ci ou de ses conséquences et surtout que l’on passe ensuite rapidement à l’action. En engageant le plus de monde possible dans l’action…

Certaines vérités sont relatives. C’est moins la vérité elle-même qui est en jeu que son ressenti par les personnes.

Constamment l’affect est en jeu… A fleur de peau ou pudique …

L’affect, celui du Top management du client, celui des équipes du client et celui des managers de transition aussi…

Ils sont eux aussi capables d’affect bien évidemment.

L’affect capable de tout résoudre et de tout compliquer.

Besoin d’amour ? de considération ? de respect ?

Tout y passe.

Il faut le reconnaître. Parfois, nous n’avons pas toutes les réponses à toutes les questions.

Le temps presse. Il faut avancer avec ceux qui sont là…

Ce qui est sûr, nous chez Objectif CASH, à la fin, nous repartons sur une autre mission ou pour un autre projet.

Voilà ce que nous aurions pu dire à l’instant T sur le management de transition.

Nous aurons de nombreuses occasions d’en reparler et surtout d’échanger entre nous.

Les programmes détaillés de nos prochaines manifestations est en ligne sur www.objectif-cash.com

Attention le nombre de places est limité à chaque fois (respect des gestes barrières).

Vous pouvez vous inscrire directement sur le site ou par mail à olivia.sieber@objective-cash.com.

Pour suivre l’actualité d’Objectif CASH et ne manquer aucune de nos offres connectez-vous à la page LinkedIn d’Objectif CASH.

L’équipe Objectif CASH

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Autres articles sur le même sujet

6 décembre 2022
Management / Prospective

Optimisez vos budgets avec le management de transition !

« Les choses mystérieuses ne s’expliquent que par des choses plus mystérieuses encore. » Jean Ray Cette maxime va comme un gant…
24 novembre 2022
Management / Prospective

Il en va du management de transition comme de la…

Vite ! Précipitez-vous ! Cette exposition est formidable ! En quelques salles et quelques dizaines d’œuvres nous comprenons l’évolution dans les thèmes et…
15 novembre 2022
Management / Prospective

Le cinéma nous livre régulièrement des leçons de management !

Des leçons de vie tout court ?   Avec « Sans filtre » film primé à Cannes en 2022 et « Reprise en main »…

Contactez-nous

Vous proposer un parcours client personnalisé adapté à vos besoins pour construire ensemble la réussite de vos missions…

QUEL EST LE PROFIL DE VOTRE ENTREPRISE ?

Contactez-nous

Contactez-nous

01 56 59 09 40

    Être rappelé

    * champ obligatoire