IDÉE REÇUE N° 16 : Le Management de Transition c’est pour les mecs qui ont du poil aux pattes !

Publié le 18 janvier 2021
Management / Prospective

La littérature à propos du management de transition véhicule ce type d’image ou d’idée.

Le management de transition serait réservé à des hordes de barbares, guerriers viriles et casqués, qui déferleraient sur les entreprises en difficulté avec des haches ou des sabres …et auraient tendance à couper tout ce qui dépasse. A faire le sale boulot comme on dit…

Nous passons nos journées à expliquer le contraire. Mais les images sont têtues.

Chez Objectif CASH, 40 % des managers de transition de l’équipe sont des femmes. Et il faut bien le reconnaître, nous ne leur demandons pas si elles ont du poil aux pattes ou si elles savent manier la baïonnette ou la dague. Nous exigeons seulement des managers de savoir écouter ce que dit le client (le top management au siège mais également les signaux faibles sur le terrain) et aussi d’avoir l’autorité de sa compétence. Au-delà de ces deux préceptes point d’autres prérequis. Le sale boulot ? Connais-pas !

Que des entreprises qui font les choses dans le respect des lois, des personnes et des chartes d’éthique. Pas des barbares eux-non plus.

Alors pourquoi ces idées reçues ?

Parmi les explications :

  • Dans toute activité il y a ceux qui parlent (qui y ont intérêt) et ceux qui agissent ! Disons qu’il y a un certain nombre d’acteurs qui répandent ce type d’idée reçue car ils y ont intérêt (faire sensation, se faire mousser, etc.) et d’autres plus discrets qui agissent et, c’est peut-être leur tort, ne passent pas systématiquement leur temps à apporter la contradiction aux premiers quand ils disent des contrevérités. Les raisons des seconds pour ne pas répondre : ils pensent que les clients dans la pratique sauront démêler le bon grain et l’ivraie …C’est le cas en effet !
  • Les journalistes ont peu de temps sur ces sujets. Ils s’arrêtent à l’écume des choses (« les managers de transition sont des coupeurs de têtes »). Cela fait un bon titre. Cela fait sensation. C’est celui qui parle le plus fort qui a raison. Ils ne vérifient rien de plus… Ils ne cherchent pas à savoir ce qu’il y a derrière. Ils font juste écho à celui qui pousse le cri plus fort que les autres… en espérant qu’il prendra un encart publicitaire deux pages plus loin dans la revue.

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Autres articles sur le même sujet

10 avril 2024
Management / Prospective

Vous et votre leadership : Y a-t-il un nec plus…

Face à l’IA générative beaucoup de CEO et de CFO de notre réseau nous interrogent. Comment faire pour conserver son…
29 mars 2024
Management / Prospective

Certification des managers de transition : Ce à quoi vous…

C’était prévu. Maintenant c’est officiel. La nouvelle Directive Européenne sur les activités de services aux entreprises entrera en vigueur le…
12 mars 2024
Management / Prospective

Les chiffres qui comptent – 2ème partie

Au cours de la première partie nous nous en sommes pris aux journalistes économiques qui ne poseraient pas toujours les…

Contactez-nous

Vous proposer un parcours client personnalisé adapté à vos besoins pour construire ensemble la réussite de vos missions…

QUEL EST LE PROFIL DE VOTRE ENTREPRISE ?

Contactez-nous

Contactez-nous

01 56 59 09 40

    Être rappelé

    * champ obligatoire