Course au chiffre d’affaires ou à l’Ebitda ?

Publié le 9 mai 2023
Finance / Gestion

Dans un grand nombre d’entreprises on aime débattre.

Et pas que dans les entreprises où on a le temps de le faire …

Dans un grand nombre d’entreprises on débat de la valorisation.

Et pas que dans les start up ou dans les scale up …

Que dit-on à propos de la valorisation dans les entreprises ?

Le management de l’entreprise dit : « Peu importe l’Ebitda, il faut poursuivre la course au chiffre d’affaires, embaucher tous les commerciaux qui passent … Vite ! Dépenser ! Vite ! Vite ! Dépenser toujours plus … »

Les actionnaires de l’entreprise répondent : « C’est bien beau le chiffre d’affaires, mais il faut aussi regarder la performance des dépenses, l’Ebitda futur, etc. »

Le management se rebiffe : « De quoi vous mêlez vous ? Nous avons fait un BP pour la levée de fonds il y a deux ans … Notre BP vaut ce qu’il vaut …Vous n’allez pas nous embêter avec votre EBITDA ? … »

Les actionnaires un peu contrariés : «  Le monde a changé. Vous nous parlez d’un BP qui date d’il y a deux ans …  Une éternité …Mais vous ne parlez jamais de rentabilité … »

Ce type d’échanges vous dit quelques chose ?

Le monde a changé ?

Comme il est dit dans le film le Guépard (Burt Lancaster, Alain Delon) : « Il faut que tout change pour que rien ne change… »

Oui le monde a changé !

Oui on ne valorise plus les entreprises uniquement sur leur progression de chiffre d’affaires …

Mais oui aussi ces discussions sont stériles.

Pour vous en rendre compte allez voir le film « Le barrage ». Un chef d’œuvre de poésie. Une ode au corps et à l’esprit. Un film 100 % RSE…

Arrêtons avec nos barrages, nos totems …

Le film fait la part belle à l’eau et à la terre… Au vivant et au minéral…Au corps et à l’esprit …Il n’oppose jamais les uns aux autres.

De même le film ne se satisfait pas d’une certaine nostalgie, d’un temps qui serait révolu depuis la construction de ce barrage… L’actualité est présente…Elle rythme le quotidien des personnages…

Avec peu de moyens et un minimum de dialogues nous comprenons que le barrage c’est nous. Que nous faisons nous-mêmes barrage à ce qui pourrait être bon pour nous.

Qu’au cœur de ces barrages, il y a nos totems, nos constructions chimériques, nos égos, nos volontés de toujours avoir raison…

« J’ai raison, tu as tort … »

Avec un tel présupposé nous courrons à la catastrophe …

C’est comme pour la valorisation des start up ou des scale up

  • Sans activité : l’entreprise s’arrête, se détruira de l’intérieur ; a minima on y mourra d’ennui !
  • Sans rentabilité : l’entreprise s’arrête car personne ne s’intéressera à elle ; plutôt alors rejoindre une ONG !

Le film est très clair à ce sujet.

Pour faire des briques il faut deux ingrédients

  • De la terre
  • De l’eau

Et un peu de feu et d’esprit…Beaucoup d’esprit !

Nous vous donnons rendez-vous le jeudi 11 mai dans nos bureaux pour un atelier petit-déjeuner sur le thème : « Mieux convertir l’Ebitda en CASH ! », inscrivez-vous ici

L’équipe Objectif CASH

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Autres articles sur le même sujet

23 janvier 2024
Finance / Gestion

Management de Transition : Tout et son contraire ?

Vous êtes tous des acteurs ou des observateurs avisés de notre beau métier qu’est le management de transition… A minima…
11 janvier 2024
Finance / Gestion

RSE : C’est bien aussi quand les dirigeants d’entreprises lèvent…

Découvrez dès maintenant notre programmation 2024 avec plus de 50 % de nouveautés dans les thématiques traitées … Marre des…
4 janvier 2024
Finance / Gestion

« Faire des ETIncelles avec les ETI ! »

Ensemble faire de 2024 l’année des ETI … Aujourd’hui, la France compte 5.600 ETI, qui pèsent 33 % de l’export…

Contactez-nous

Vous proposer un parcours client personnalisé adapté à vos besoins pour construire ensemble la réussite de vos missions…

QUEL EST LE PROFIL DE VOTRE ENTREPRISE ?

Contactez-nous

Contactez-nous

01 56 59 09 40

    Être rappelé

    * champ obligatoire